Il suivait son idée, c'était une idée fixe et il s'étonnait de ne pas avancer.
Jacques Prévert

Allo, ben allo quoi ! T'es une fille ?
T'as pas de shampoing ?
Nabilla

"Les filles bien vont au paradis
Les mauvaises filles vont où elles veulent"
Anne Haunime






jeudi 25 février 2016

1 Heure-bleue se pose la question..

Voici une réponse par Anne Sylvestre 
ÉCRIRE POUR NE PAS MOURIR
Écoutez, c'est chouette. 




Que je sois née d'hier ou d'avant le déluge
J'ai souvent l'impression de tout recommencer
Quand j'ai pris ma revanche ou bien trouvé refuge
Dans mes chansons toujours j'ai voulu exister
Que vous sachiez de moi ce que j'en veux bien dire
Que vous soyez fidèle ou bien simple passant
Et que nous en soyons juste au premier sourire
Sachez ce qui pour moi est le plus important
Oui le plus important

Écrire pour ne pas mourir
Écrire sagesse ou délire
Écrire pour tenter de dire
Dire tout ce qui m'a blessée
Dire tout ce qui m'a sauvée
Écrire et me débarrasser
Écrire pour ne pas sombrer
Écrire au lieu de tournoyer
Écrire et ne jamais pleure
Rien que des larmes de stylo
Qui viennent se changer en mots
Pour me tenir le coeur au chaud

Que je vive cent ans ou bien quelques décades
Je ne supporte pas de voir le temps passer
On arpente sa vie au pas de promenade
Et puis on s'aperçoit qu'il faudra se presser
Que vous soyez tranquille ou bien plein d'inquiétude
Ce que je vais vous dire vous le comprendrez
En mettant bout à bout toutes nos solitudes
On pourrait se sentir un peu moins effrayés 


Écrire pour ne pas mourir
Écrire tendresse ou plaisir
Écrire pour tenter de dire
Dire tout ce que j'ai compris
Dire l'amour et le mépris 
Que je sois née d'hier ou d'avant le déluge 
J'ai souvent l'impression de tout recommencer 
Quand j'ai pris ma revanche ou bien trouvé refuge 
Dans mes chansons toujours j'ai voulu exister 
Que vous sachiez de moi ce que j'en veux bien dire 
Que vous soyez fidèle ou bien simple passant 
Et que nous en soyons juste au premier sourire 
Sachez ce qui pour moi est le plus important 
Oui le plus important 

Écrire pour ne pas mourir 
Écrire sagesse ou délire 
Écrire pour tenter de dire 
Dire tout ce qui m'a blessée 
Dire tout ce qui m'a sauvée 
Écrire et me débarrasser 
Écrire pour ne pas sombrer 
Écrire au lieu de tournoyer 
Écrire et ne jamais pleure 
Rien que des larmes de stylo 
Qui viennent se changer en mots 
Pour me tenir le coeur au chaud 

Que je vive cent ans ou bien quelques décades 
Je ne supporte pas de voir le temps passer 
On arpente sa vie au pas de promenade 
Et puis on s'aperçoit qu'il faudra se presser 
Que vous soyez tranquille ou bien plein d'inquiétude 
Ce que je vais vous dire vous le comprendrez 
En mettant bout à bout toutes nos solitudes 
On pourrait se sentir un peu moins effrayés 
Un peu moins effrayé 

Écrire pour ne pas mourir 
Écrire tendresse ou plaisir 
Écrire pour tenter de dire 
Dire tout ce que j'ai compris 
Dire l'amour et le mépris 


Écrire me sauver de l'oubli 
Écrire pour tout raconter 
Écrire au lieu de regretter 
Écrire et ne rien oublier 
Et même inventer quelques rêves 
De ceux qui empêchent qu'on crève 
Quand l'écriture un jour s'achève 

Qu'on m'écoute en passant d'une oreille distrait, 
Ou qu'on ait l'impression de trop me ressembler 
Je voudrais que ces mots qui me sont une fête 
On n' se dépêche pas d'aller les oublier 
Que vous soyez critique ou plein de bienveillance 
Je ne recherche pas toujours ce qui vous plaît 
Quand je soigne mes mots c'est à moi que je pense 
Je veux me regarder sans honte et sans regrets 
Sans honte et sans regrets 

Écrire pour ne pas mourir 
Écrire grimace et sourire 
Écrire et ne pas me dédire 
Écrire ce que je n'ai su faire 
Dire pour ne pas me défaire 
Écrire habiller ma colère 
Écrire pour être égoïste 
Écrire ce qui me résiste 
Écrire et ne pas vivre triste 
Et me dissoudre dans les mots 
Qu'ils soient ma joie et mon repos 
Écrire et pas me foutre à l'eau 

Et me dissoudre dans les mots 
Qu'ils soient ma joie et mon repos 
Écrire et pas me foutre à l'eau 

Écrire pour ne pas mourir 
Pour ne pas mourir. 

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup Anne Sylvestre mais je n'écris que pour le plaisir.

    RépondreSupprimer

C'est à toi :

Et que le vaste monde poursuive sa course folle !
Cormac Mc Carthy - La route